02 avril 2013

°oO La Ballade de Cornebique Oo°

ballade_cornebique_mourlevat

   Au pays des boucs, Cornebique est un fameux joueur de banjo, animant joyeusement les soirées et éperdument amoureux de la jolie Cornebiquette (en secret). Quand celle-ci vient lui annoncer qu'elle est amoureuse de son meilleur ami Bique-en-Borne, Cornebique malheureux comme pas un décide de faire son balluchon et de devenir vagabond. Il part au petit matin et c'est au bout d'une longue traversée du désert, longtemps après avoir quitté le pays des boucs, que le petit Pié tombe du ciel. En pleine hibernation, et avec un petit mot de son grand-père, qui l'a confié à la cigogne prise dans les vents juste au-dessus. Le petit Pié serait une sorte de loir, le dernier de son espèce, rescapé du massacre des Griffues, les terribles fouines aux yeux jaunes. Et ces horribles Griffues veulent à tout pris récupérer le Loirot... Cornebique prend dans sa chemise le petit paquet, le couve jusqu'à son réveil au printemps, et les voilà tous les deux errant de villages en villages, de fermes en fermes ou ils donnent un coup de main en échange d'un bon potage ou de patates grillées. Et fuyant sans que Pié le sache les affreuses Griffues.

Photo_du_50583535_10____14_03

   Le style et le vocabulaire sont terriblement drôles, les décors rencontrés dépaysants, et l'on ne peut s'empêcher de vouloir connaître la suite des aventures des deux nouveaux amis. Car je n'ai raconté que le début......

[La Ballade de Cornebique, de Jean-Claude Mourlevat]

Posté par Gwendolyn7 à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 mars 2013

°oO Matilda Oo°

9782070576968

   Qui ne connait Matilda, la petite fille qui dévorait les livres depuis toute petite... A vrai dire, j'ai vu des dizaines de fois le film, l'histoire étant une de mes favorites, mais je n'avais jamais eu le temps de lire le livre, pourtant bien en évidence sur mes étagères. Je suis donc en train de réparer cet oubli...

anigif_enhanced_buzz_20354_1370625752_0

matilda2

   Matilda est une fillette adorable, née malheureusement dans une famille stupide incapable et surtout non désireuse de lui accorder la moindre attention, et moins encore de se rendre compte de ses incroyables capacités. Entre son père escroc et sa mère joueuse de bingo, elle réussit à apprendre toute seule à se débrouiller et surtout à lire, se préparant elle-même un cacao chaud pour accompagner ses lectures. Elle trouve le chemin de la bibliothèque, et à cinq à peine, elle a lu tout les Dickens, Kipling, Steinbeck... Roald Dahl nous plonge dans ses mésaventures, pour punir la méchanceté de son père, la rencontre avec ses camarades, Anémone et Hortense, sa nouvelle et douce institutrice, mademoiselle Candy, et la terrible et monstrueuse directrice Legourdin. Je vous laisse découvrir le reste si ce n'est déjà fait, et vous laisse sur cet extrait que vous approuverez certainement:

"Il n'y avait rien de plus agréable que de boire un chocolat à petites gorgées en lisant."

Mrs_Phelps

Quentin_Blake___Roald_Dahl____Matilda95

[Pictures: Matilda, de Roald Dahl et illustré par Quentin Blake]

Posté par Gwendolyn7 à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2010

Histoires de bibliothécaires

La Mystérieuse Bibliothécaire, de Dominique Demers

9020fb9a5ee8d7993cf162b1575a381f.jpgPour la première fois de son histoire, le village de Saint-Anatole a une bibliothécaire... Et pas n'importe quelle bibliothécaire! Celle-là ne fait rien comme tout le monde, et en plus, elle vient s'occuper d'une bibliothèque minuscule, avec des livres pourris et dévorés par les souris, colonisés par les araignées, et les autres ennuyeux à mourir. Une vraie cause perdue... Le maire n'en a que faire mais cette bibliothécaire venue de nulle part (enfin, des doutes circulent à son sujet...) ne va pas se laisser faire. Mademoiselle Charlotte (c'est son nom) a des tonnes d'idées farfelues pour transformer cette bibliothèque en véritable coffre aux trésors et donner aux jeunes le goût de lire...

La Bibliothécaire, de Gudule

f3334eb3f90d1e1fd7f50ddae533a43a.jpgToutes les nuits, depuis trois semaines, Guillaume observe une vieille dame qui écrit, dans l'immeuble en face de chez lui. Il la voit en ombre chinoise, derrière les rideaux. Quelquefois, elle se lève, va chercher une tasse de thé et revient s'asseoir. Quand la vieille dame éteint la lumière, une mystérieuse jeune fille aux longs cheveux noirs se glisse dehors, se met à courir et disparaît au bout de la rue.

Un jour Guillaume décide de suivre la jeune fille, et à force de courir, il se retrouve devant une petite porte, sur un côté de la bibilothèque. A l'intérieur, un labyrinthe de corridors plongés dans l'obscurité. Il entend les talons de la jeune fille, au loin, et autour de lui, des murs couverts de rayonnages...

La suite, je vous laisse la découvrir... :-)

-------------------------------------------------------------------------

P.S.1 La mystérieuse Mademoiselle Charlotte laisse des traces de son passage un peu partout; elle aurait pris part aux aventures singulières des livres suivants, du même auteur:

---La nouvelle maîtresse.

---Une bien curieuse factrice.

---Une drôle de ministre.

Et comme j'aime les histoires de facteurs et que j'ai failli être maîtresse (j'avais des tas d'idées pour donner aux enfants le goût de la lecture, moi aussi... encore une vocation échouée, ah! quelle tristesse...), je vais tâcher de mettre la main sur les deux premiers titres de cette liste...

4de3e9ada5f06a3372b6f324379adc07.jpg 15b23343f6967ac33bab2e6b1df94754.jpg

P.S.2 La mystérieuse Mademoiselle Charlotte aurait été aperçue parlant à haute voix avec un caillou nommé Gertrude... Mais alors? Et aussi, au cinéma: "L'incomparable Mademoiselle C". ça en fait des choses à trouver!

Posté par Gwendolyn7 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2007

°oO Papa Longues-Jambes Oo°

papa_longues_jambesJudy - alias Jerrusha Abbott - est une orpheline pleine d'humour et de gentillesse, avec une vraie personnalité. Grâce à un bienfaiteur anonyme, qui d'ordinaire n'aide guère les filles, elle va avoir la chance de rentrer à l'université, comme les autres filles. Pour seule contrepartie, Judy devra lui écrire et lui raconter sa vie à l'université, car dit-il, il veut qu'elle devienne écrivain et écrire des lettres est la meilleure façon de commencer...

Judy - miss Abbott ne sait absolument rien de son bienfaiteur, ni son nom, ni son âge, ni son adresse... Elle garde seulement le souvenir d'une longue longue silhouette... Et le surnomme son cher "Papa Longues-Jambes" dans cette correspondance à sens unique. Mais Papa Longues-Jambes est bien présent...

Je suis complètement tombée amoureuse de ce livre... Je me reconnais en Judy à son âge, je la comprends... Elle adore les livres, elle est impertinente et ne s'en cache guère, elle est humble et gentille... Elle veut devenir écrivain; doute, se décourage, et recommence de plus belle! Elle est drôle... Mais je ferai une meilleure détective qu'elle: Papa Longues-Jambes, j'ai deviné qui c'est!

Je crois bien que je vais lire et relire ce livre!!!

Posté par Gwendolyn7 à 20:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 août 2007

°oO La maison des petits bonheurs Oo°

la_maison_des_petits_bonheursaline_dupinAu 13 bis, rue Jacquemont se trouve la maison des petits bonheurs, juste en face de la cour du charbonnier. C'est là qu'Aline Dupin commence son journal. Et elle raconte, ses petits soucis, ses joies, ses petits bonheurs... L'école, les copines, la famille. Et nous on découvre, avec nostalgie, le doux parfum d'autrefois, dans un style qui me fait penser aux livres du Petit Nicolas, version fille.

la_porte_ouverteColette Vivier a écrit ces livres (que je commence à peine à lire!) en 1939, à l'époque de la guerre. On y retrouve donc Paris de l'époque, l'époque de Doisneau et tout ça. C'est si joli...

la_maison_des_p_b*La maison des petits bonheurs.

*La Porte ouverte.

*La maison des Quatre-Vents.

Ecrits par Colette Vivier et illustrés par Serge Bloch. :-)

Posté par Gwendolyn7 à 11:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

°oO La maison du bonheur Oo°

Blaireaux_grives_et_cgnieMolly Burkett vit avec son mari et leurs deux enfants, St John et Sophie, dans le Lincolnshire, en Grande-Bretagne. Ils ont créé chez eux un centre pour soigner les animaux blessés ou orphelins et les réhabituer à la vie sauvage. Ce qui n'est pas une mince affaire avec les animaux habitués à la vie de grand luxe chez des gens riches, ou pas farouches pour deux sous. Dans ces livres, elle raconte les aventures véritables et complètement abracadabrantes qui leur sont arrivées avec tous les protégés dont ils se sont occupés, et dont certains n'ont même jamais voulu quitter la maison!

Nicky le blaireau, qui a chamboulé toute la petite vie de la famille et des autres occupants, les chouettes qui se cachent dans le radiateur, ou dans tout ce qui leur passe par la tête, y compris la théière (!), les hérissons, la couleuvre, la renarde capricieuse, Gilly le guillemot, sauvé du mazout, la grive, le martin pêcheur, et tous les autres petits pensionnaires chanceux de la famille Burkett s'en donnent à coeur joie... Un vrai régal que ces histoires vraies!

Trois titres que j'ai chez moi:

*** La maison du bonheur

*** Blaireaux, grives et compagnie

*** Nicky, mon amie

Nicky_mon_amie

chouette1

chouette2

Je raffolle des dessins très fins de Solvej Crévelier...

(ici la chouette chevêche)

nickie

Nicky (dessinée par Agnès Molnar) a subtilisé le sac de tante Germaine...

Posté par Gwendolyn7 à 11:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]